FAQ voiliers Skelligs

1. Pourquoi une voile au tiers sur un bateau contemporain ?

Nous avons en quelque sorte offert le meilleur de la tradition (la voile au tiers) à une carène très moderne.

Ce choix original vous garantit :

– une simplicité maximale de gréement, de manipulation et de manoeuvre
– des performances honorables en terme de remontée au vent
– une grande sécurité : l’absence de bôme vous économise les virements de bord acrobatiques et dangereux.

Nous parions que la silhouette exotique de beau bateau traditionnel du Skellig vous surprendra par sa fonctionnalité…alors faites le choix d’un bateau de rêve…

2/ De quel type de véhicule ais-je besoin pour tracter mon Skellig 1 sur sa remorque?

Le poids total du bateau et de la remorque est de l’ordre de 350 kg, et le PTAC des remorques que nous préconisons de 500 kg. Même une petite voiture peut tracter cette charge, et aucun permis spécial n’est demandé.
Pour un Skellig 2, nous préconisons des remorques de 650 à 900kg.
Une fois l’habitude prise de rouler avec une remorque (espace pour se rabattre après avoir doublé) celle ci ne se fait quasiment pas remarquer et vous permet de faire des étapes identiques à celles que vous feriez sans remorque. A vous la Croatie, la Grèce, les fjords…

Voile au tiers

3. Voile au tiers : comment ça marche ?

voile-au-tiersVous n’avez jamais navigué avec des voiles au tiers ? C’était aussi le cas de nombreux clients jusqu’à présent. La prise en main est simple. La voile unique s’établit sur une vergue, hissée par une drisse, maintenue par un point d’amure et bordée par une écoute.

C’est la voile la plus simple qui se fasse!

En respectant les règles minimum de sécurité en mer, vous aurez tôt fait d’apprivoiser le caractère original mais accessible du Skellig.

4. Qu’est-ce qu’un gréement Houari ?

voile-houariC’est une voile aurique (toute la surface du même coté du mat, comme le pavillon de l’oreille -étymologie de aurique-), avec une corne proche de la verticale.
La remontée au vent est supérieure à celle de la voile au tiers.

5. Qu’est-ce qu’un gréement Sloup Houari ?

sloup-houariSloup = Une voile aurique (voir plus haut) et un foc.

Note : avec un foc sur un boute-hors et une trinquette, c’est un côtre.

6. Quelles sont les caractéristiques des carènes des Skellig 1 et 2 ?

La carène des Skellig, exceptionnellement larges de 2 m pour le Skellig 1 et de 2,35 m pour le Skellig 2 vous garantit une très grande stabilité. Embarquements / débarquements, répartition des charges nécessitent moins d’attention. Le voilier s’« assoit » parfaitement sur l’eau, sans excès de gîte, pour le confort et la sécurité de tous, notamment des familles avec jeunes enfants qui apprécieront le demi-pontage, le « creux au pont », le retour d’hiloire protecteur et l’espace

7. Les Skellig remontent-ils au vent ?

OUI ! Le choix d’un dériveur intégral, la forme de carène sont déterminants. Un compromis est à trouver entre la cap et la vitesse (trop remonter nuit à la vitesse): Un angle de 55° par rapport au vent (110° d’un bord à l’autre) est obtenu en pratique.

8. A qui s’adresse le Skellig ?

Depuis sa création en 2000, le Skellig a immédiatement séduit les passionnés de la mer, novices et confirmés :
Les familles d’abord, qui plébiscitent le parfait compromis simplicité / confort / sécurité/ plaisir
Les randonneurs, à l’affût permanent de nouveaux plans d’eau : ils ont reconnu dans le Skellig un voilier facile à transporter et propice à la découverte
Les « solitaires » enfin, qui ont trouvé là un parfait compagnon, sans contraintes : simple à entretenir, à gréer, à mettre à l’eau et à manoeuvrer, il laisse l’esprit libre pour d’autres rêves….
Pêche ou promenade, les Skellig sont des voiliers transportables de tous les plans d’eau mais ils donneront le meilleur de leur potentiel sur la mer.