Immatriculation d’un kayak de mer

kayak-belouga-2Pour naviguer en mer à plus de 300m des côtes, un kayak doit être immatriculé. Il pourra dans ce cas, aller jusqu’à 6 milles nautiques d’un abri.

L’immatriculation d’un kayak, se fait au bureau des Affaires Maritimes de votre choix ; elle est gratuite. Une carte de navigation vous sera alors remise; vous devrez ensuite théoriquement toujours l’avoir à bord.

DOCUMENTS A FOURNIR POUR L’IMMATRICULATION DE VOTRE KAYAK DE MER :

  • Pièce d’identité justifiant la nationalité française,
  • Justificatif de domicile,
  • Numéro de téléphone,
  • Nom d’identification du bateau,
  • Déclaration de conformité D240.

CAS PARTICULIER D’UN KAYAK CONSTRUIT AVANT 2002 :

En 2002, une nouvelle norme est apparue, impliquant un certain nombre de points, et nécessitant l’immatriculation des kayaks.
Cette norme impose notamment la présence d’une plaque d’identification (CIN, anciennement HIN) du bateau, à l’intérieur de celui-ci – dans le cockpit au niveau du siège.

Contrairement aux bateaux construits depuis 2002, les bateaux construits avant 2002 ne peuvent pas être homologués automatiquement.

La solution : l’Homologation par Plasmor

Après avoir pris rendez-vous, vous venez avec votre bateau à Plasmor,
Nous vérifions certains points (état général du bateau, conformité à la norme, étanchéité, …)
Nous ajoutons une plaque CIN dans le cockpit du kayak,
Nous vous délivrons un certificat de conformité,
Vous pouvez aller aux Affaires maritimes faire immatriculer votre bateau,
Cette homologation est facturée 95€
Note : avec la nouvelle réglementation, l’homologation par vos soins, considérant son bateau comme construction amateur, n’est plus possible.

ÉQUIPEMENT OBLIGATOIRE POUR LA NAVIGATION :

  • Programme basique (jusqu’à 2 milles nautiques d’un abri) :
    Un bout d’amarrage muni d’un mousqueton, d’une longueur au moins égale à la longueur de l’embarcation,
    Une écope reliée par un bout au navire ou une pompe d’assèchement,
    Un moyen de repérage lumineux (lampe flash, bâton luminescent, …),
    Un dispositif d’aide de remontée à bord (paddle float).
  • Programme côtier (jusqu’à 6 milles nautiques d’un abri) :
    Matériel pour programme basique,
    Une lampe électrique étanche en état de marche,
    Un compas,
    Trois feux rouges à main,
    Une corne de brume,
    Une carte marine de la zone de navigation,
    Un miroir de signalisation.

Dans tous les cas, une pagaie de secours n’est pas obligatoire mais vivement conseillée !