Essai du Kialivak

Essai du Kialivak par N.S., qui navigue sur un Catchiky depuis 13 ans

« De passage au magasin la conversation avec Claudine dérive vers une proposition de remplacement de mon Catchiky par un neuf. C’est vrai que l’idée m’effleure de temps en temps mais surtout je pense à un bateau plus volumineux et plus long. Mais nous avons ce qu’il te faut, un excellent bateau, le Kialivak, veux-tu l’essayer. OK, rendez-vous est pris pour un test.

Je passe prendre un Kialivak flambant neuf pour un essai de quelques jours. Première prise de contact, une petite navigation dans le Golfe. L’installation à bord se fait assez aisément, je trouve mes calages sans problème. Départ, en quelques coup de pagaies le kayak file sur l’eau, une impression de vitesse s’installe sans effort, la longueur de flottaison y est probablement pour quelque chose. Quelques manoeuvres sur le plat montrent que ma technique s’est nettement améliorée ou alors est-ce la manoeuvrabilité du bateau qui est en cause, j’ai bien peur que la seconde option soit la bonne.

Second jour la rando prévue tombe à l’eau, un coup de vent est annoncé. Tant pis je me contente une nouvelle fois du Golfe. Au fur et à mesure que la journée s’écoule, le vent forci puis soudain c’est la bourrasque, les dériveurs qui se sont aventurés sur le plan d’eau se retrouvent en difficultés, quelques uns dessalent, les vagues se mettent à déferler. Le Kialivak reste étonnamment facile à manoeuvrer, une circulaire avant et hop il se met face au vent, remonte les vagues, le tout sans aucune difficulté, je peux me mettre à l’abri, pour les dériveurs c’est la galère. Ma technique a fait beaucoup de progrès avec ce bateau.

Dernier jour, le test touche à sa fin le coup de vent ne s’est pas rendu, départ de ST CADO vers ETEL.
Au retour c’est le flot, autour de Gravignez , c’est une véritable rivière avec ses courants, ses contre-courants et ses vagues. Le plaisir est au rendez-vous, le bateau est agréable, avec sa vitesse. Je gicle des contre-courants pour surfer l’onde, sa stabilité me permet des reprises de courant sans crainte et avec sa maniabilité tous les stops sont accessibles, un comportement dynamique tout en finesse et précision.

Quand au volume de chargement, il est supérieur à celui du Catchiky, sans être imposant au point d’en faire un bateau trop grand pour naviguer à la journée. Ses pointes moins effilées permettront des rangements plus efficaces avec des sacs plus volumineux.

Alors ?
Alors, pourquoi m’a-t-on caché un bateau aussi impressionnant.
Alors quand l’esthétisme et la technologie s’allient, difficile de ne pas se laisser séduire. »

Tags: ,
Share: 0