Témoignage kayakiste bretons

Témoignage d’heureux clients bretons ayant fait l’acquisition de kayaks de mer Plasmor  :

Avril 2010 : Et voilà on fait l’acquisition d’un kayak Kitiwec et d’un kayak Caugek. Nos premiers Kayaks de mer. Passionnés d’escalade et de montagne, soudain on découvre que le kayak est une paire de skis de rando et aussi un sac à dos…flottant.

Bivouac en kayak de mer

Bivouac en kayak de mer

Avril, mai, juin défilent avec le Golfe du Morbihan, la rivière d’Etel, le Blavet, la Laïta, le tour de Bréhat (avec Etienne et Véronique qui sont de vrais coatchs). Juillet, la chaleur monte et l’on traverse vers Groix. Août arrive à son tour, alors on descend plonger les kayaks en méditerranée, direction Tizzano vers Bonifacio. On en profite pour goûter au Désert des Agriates, bivouaquer dans les criques est un régal. Mais dans ce désert les moteurs de la foule de bateaux sont infernaux. »Quand t’es dans le désert ». On se croirait place de la Concorde. Au retour des Agriates on croise un passionné sur une yole antillaise, il est de Saint-Florent et nous dit qu’il voit de moins en moins de Kayakistes qui partent en rando. On confirme, en 10 jours on a croisé qu’un seul groupe. Mais où sont-ils passés ? Fait-il trop chaud ?

Retour en Bretagne et l’on remonte l’Aven, puis avec Alain c’est le tour de Groix et une rencontre magique avec les fous de Bassans et le Trimaran Groupama qui se retouve face à nous sous Pen-Men. Café mérité à Locmaria.
Sortie encore dans la petite mer de Gâvres par soleil couchant d’Octobre. Yves est enchanté.
L’avantage, d’un Kitiwec et d’un Caugek c’est la complémentarité. On amène les copains qui veulent découvrir. Jibé fait parfois de la vitesse, mais Agnès se régale à plonger dans l’eau et à remonter seule à bord (pas en Bretagne, mais en Corse).
Après 6 mois d’initiation, l’envie est toujours aussi forte de continuer à apprendre, de rencontrer les fins connaisseurs pour partager de futurs projets. A suivre…

Jean-Benoît & Agnès B
Clients Plasmor

Tags: , ,
Share: 0