Pêcher la dorade en kayak ou voilier

Lors d’un article précédent, nous avons vu qu’en kayak, avec une simple ligne de traîne, on pouvait faire du bar tout en pagayant. Je n’oublie pas ma promesse de vous indiquer un jour prochain comment faire la même chose sur le kayak à voile. Mais imaginons que nous avons décidé de tenter quelques coups de lancer pour sortir une dorade. Encore faut-il avoir des esches (leurres) bien attractifs.  Nous savons que ce poisson aime  particulièrement les vers de vase et les coquillages (entre autre). Pour les vers de vase, ni mes enfants, ni mon épouse ne me donneront un coup de main. C’est trop sale disent-ils. Et quand on a mal au dos, avec la fourche bêche, on souffre rapidement.

Trouver des leurres pour la pêche à la dorade

Trouver des leurres pour la pêche à la dorade

Il y a moyen cependant de joindre l’utile à l’agréable: c’est de pêcher des couteaux, particulièrement appréciés des dorades. Cette fois, toute la famille sera ravie. Et avec PLASMOR, nous sommes parés pour passer un bon moment. Soit en kayak (simple, double, à plusieurs), soit avec l’une des unités de la série SKELLIG, du petit dernier au n°2, on peut se rendre dans un coin du Golfe, et organiser la « chasse au trésor ». Seul ingrédient à ne pas oublier: du sel fin en quantité suffisante.

Ensuite, pour découvrir où se niche notre futur appât, il suffit de chercher des coquilles vides sur le sable, marée descendante. Normalement, sans tarder, les plus observateurs vont découvrir ces deux petits trous rapprochés sur lesquels on verse généreusement du sel. Ensuite, un peu de patience…et de dextérité! Quand le couteau sort, il faut savoir le saisir. Pour plus de détails « pratiques », les sites ne manquent pas sur internet.

Prise de balistes en kayak de mer

Prise de balistes en kayak de mer

Toute la famille a passé une bonne journée, et notre pêcheur de dorade va pouvoir commencer à affûter son matériel. Mais ceci est une autre histoire, dont nous reparlerons une autre fois….
Jobig le Pêchou

Tags:
Share: 0