Article de presse : Plasmor veut lancer des bateaux à la fibre écolo – Ouest France Janvier 2010

2010-01-10-OF-composite-bioExtraits de l’article paru dans Ouest France – 5 janvier 2009
L’entreprise nautique basée à Theix, associée à un groupe de chercheurs, veut créer un composite bio à base de lin et d’amidon.

« Quant on défend l’idée de la rando nautique, il faut aussi penser à la nature » confie Dominique Bourçois, le patron de Plasmor, près de Vannes. Née en 1977, elle est connue pour ses modèles de kayaks et petits voiliers de randonnée, et emploie aujourd’hui vingt-cinq personnes. Chaque année, près de trois cent kayaks et une cinquantaine de bateaux à voile sont fabriqués dans les ateliers de Theix.

Dominique Bourçois a toujours eu en tête de fabriquer des bateaux écolos. Son rêve de voir des embarcations bio n’est plus si éloigné.

SEPT ANS DE RECHERCHE
Depuis sept ans, l’entreprise s’est associée à l’université de Bretagne Sud, mais aussi à Finot et Altröm, pour mettre au point un composite à base de plantes, de lin et d’amidon. « On travaille sur le lin depuis toutes ces années. Mais on se rend compte que c’est plus compliqué d’obtenir une fibre à partir du lin. Le procédé choisi par les chercheurs de l’université, c’est le lin non tissé. Des petites fibres sont enchevêtrées les unes dans les autres. C’est une technique de pâte à papier. Des machines peuvent faire cela. Le problème sera plus d’en faire des quantités suffisantes. »
Autre challenge, créer un amalgame solide avec une résine végétale, l’amidon. Le procédé est sur le point d’aboutir. « Il faut que l’on étudie comment ce matériau vieillit. Il est sûr que cela conviendra surtout à de petites embarcations comme le kayak. Enfin, la dernière difficulté est de lancer ce matériau au même prix que le composite actuel. Les acheteurs veulent bien être écolos, mais au même prix. »

UN PROTOTYPE FIN 2010

Tags: ,
Share: 0