Expedition kayak en Patagonie (2)

Christian Clot et Mélusine Mallender ont entrepris une expédition en marche à pied et kayak de mer, entre terre et mer
: « l’expédition Hielo Continental ».

Mélusine et Christian ont quitté ce matin Puerto Natales pour la partie kayak de leur aventure.

Expedition-kayak-Patagonie-2

5 Avril 2009 – la partie kayak de l’aventure.

Ca y est ! L’expédition Hielo Continental 2009 vient de prendre un jour nouveau. Mélusine et Christian ont quitté ce matin Puerto Natales pour la partie kayak de leur aventure. Après la marche dans la Pampa et la montagne, ils ont enfin pu ce matin se lancer dans l’aventure sur la trace des Kaweskars, dans les canaux et fjords du Pacifique.

« Tôt ce matin, les kayaks ont été mis a l’eau… Cette fois c’est le départ, même le temps, plutôt clément, semble vouloir se mettre de la partie. Nous nous engageons pour 3 mois dans les canaux, avec Puerto Eden comme étape. A bientôt a tous, des nouvelles aussi souvent que possible sur le blog… »

Si quelques expéditions en kayak ont déjà été réalisées du Nord vers le Sud (sans jamais venir si bas au Sud), c’est la première fois que l’Armada de Puerto Natales voyait partir une expédition kayak au long cours. Aussi leur inquiétude était bien réelle au moment de donner le feu vert du départ. Le hasard veut qu’ils ne sont pas au bout de leur peine, puisque l’expédition d’Inti et d’Alexandre (Punta Arenas depuis le Seño Otway – Cahaique en kayak) qui va partir dans un peu moins d’un mois va aussi suivre la route du Sud au Nord. Comme nous passerons par des fjords différents, ces deux expéditions seront très complémentaires en terme des informations qu’elles pourront rapporter.

Expe-patagonie-2

Pour Mélusine, l’expédition qui est une découverte permanente va prendre un jour plus évident puisque la mer est un domaine qu’elle connaît bien. Ce sera aussi la première femme à effectuer un tel parcours, et cela n’a pas non plus rassuré les gentils machos de l’armada. Mais dès qu’ils l’ont admirés dans sa splendide combinaison de haute mer, ils ont comprit le sérieux de l’aventure… Pour Christian, qui pense à cette partie kayak depuis trois ans, lors du retour en kayak de son expédition solitaire en Cordillera Darwin, c’est la concrétisation d’un rêve.

Il ne reste plus qu’à espérer que les kayaks, très lourdement chargé de 45 jours d’autonomie, des équipements de montagnes et de mer ainsi que d’images vidéos et photographies tiennent le choc. Mais ces Bélougas de Plasmor ont déjà montré leurs résistances lors de plusieurs expéditions.

20 Avril 2009 – Seuls maîtres sont les vents et leurs harpies, les courants !
Les débuts ont été plus agités que prévu. Mais qu’est-ce qui peut être prévisible dans cet univers dont les seuls maîtres sont les vents et leurs harpies, les courants ? Dès les premiers jours, en cherchant un passage dans un canal très étroit aux violents courants tourbillonnants (de vrai siphon atteignant jusqu’à 14 nœuds) Christian s’est vu chavirer deux fois et emporter par les courants. La seconde s’est soldée par deux dents cassées, heureusement sans casse pour le kayak… Les conseils d’un dentiste plus tard (via Iridium, tiens ça sert tout de même ces trucs là ! merci M Vaysset) et nous repartions pour cette fois réussir le passage en question. Mais quelques jours plus tard, dans le canal Union, c’est au tour de Mélusine de s’être fait prendre au piège. Dans des courants déjà puissants, un rapide changement de vent l’a violemment drossée contre des rochers, arrachant la partie de dérive arrière de son kayak. Comme la chance ne nous quitte malgré tous pas, une plage proche nous a autorisé à nous mettre en sécurité où une réparation de fortune a pu être effectuée. Mais pouvait-elle tenir les plus de 30 jours de navigation jusqu’au prochain port, Puerto Eden ?

© Hielo Continental 2009 – Christian Clot

=> Le Blog de l’expédition Hielo Continental

Tags: ,
Share: 0