Le golfe du Morbihan en Belouga Pelikan

Sortie dans le golfe du Morbihan par une belle journée de février en Belouga pelikan.

La traditionnelle sortie du jour de l’an organisée par Jean-Pierre a pris cette année un peu de retard dans l’agenda avec la mauvaise météo en janvier, et nous nous retrouvons en février par beau temps à descendre la rivière d’Auray en direction d’er lannic, là où nous savons que les forces telluriques nous apporteront force et prospérité pour 2007 (et accessoirement un bon petit coup de champagne entre amis !)

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Pour ma part, j’ai découvert le bélouga il y a environ 4ans, j’avais été conquis peu à peu par les qualités de ce kayak, puis au gré des bivouacs esquissé des possibilités d’améliorations et d’astuces nouvelles pour ce bon vieux bélouga.

Et me voila maintenant dans sa dernière version: Le Belouga Pelikan
La descente de la rivière se fait sans problème, le kayak conserve une bonne vitesse sans forcer sur la pagaie, d’ailleurs il se fait oublier puisque une grande partie de la descente se fait sur une discussion avec pier (pierre en langue colonisateur) sur le renouveau des chants de marins.
On se retrouve à négocier un petit passage face au courant à la pointe de l’ile longue. Pier et Michel dans leur kitiwec décident de la jouer pleine veine, ils s’arrachent par une bonne partie de manivelle ; avec mon pelikan calé derrière le kiti de pier je m’accroche, et passe à mon tour ce passage délicat.
Avant d’arriver à er lannic nous devons négocier un bon petit bac à partir de berder. Coef au dessus de 90 ça pousse bien ! Le pélikan bien lancé pour la reprise de courant, une petite gite, un angle courant, kayak sympa, et je me retrouve tranquille sur er lannic .

Je ne vais pas vous dévoiler les différents rites pour la nouvelle année sur cette ile
avec ses menhirs et ses forces mystérieuses, sachez que Jean-Pierre a planté des patates chinoises et oui imaginez la tête des biologistes dans un millénaire lorsqu’ils découvriront des patates chinoises sur er lannic!!
Sachez aussi que les bouteilles sont reparties vides dans les coffres des kayaks (c’est peut être le principal rite).

Le retour par un temps ensoleillé m’a donné l’occasion d’apprécier les différentes astuces du pélikan :le petit rangement étanche sur le dessus du pont très facilement accessible, pour l’appareil photo par exemple, le rangement pour tout le matos de sécu, les différents filets et surtout le confort pour les jambes, pouvoir partir de la plage debout dans son kayak en se servant de sa pagaie comme un batelier avec sa perche !
Une bonne journée de kayak entre amis et un kayak pelikan qui va certainement savoir se faire apprécier dans le petit monde des kayaks de mer. En plus cette modification du pont par rapport au bélouga traditionnel, lui donne un petit look très sympa !

Amitiés de kayakiste, et si vous allez sur er lannic attention aux forces telluriques (et à l’alcool – avec modération évidemment-)

Jean-Paul

Tags:
Share: 0